Qu’est ce que le bénévolat peut m’apporter ?

12 Juil | Citoyenneté

Tu voudrais devenir bénévole pour une association tout en rencontrant de nouvelles personnes ? Tu veux développer de nouvelles compétences  ? Ou tout simplement tu veux te rendre utile  ? Ça tombe bien parce que les organisations qui luttent pour une meilleure justice sociale ont besoin des jeunes plus que jamais  !

Une crise des bénévoles.

En 2019 une étude a démontré qu’il y avait 1800000 bénévoles en Belgique, cela fait presque 20% de la population. D’ordinaire les seniors sont les plus impliqués dans ces mouvements solidaires.

Avec le virus covid 19, certains ont préféré mettre en pause leur travail bénévole au sein de ces organisations. En décembre 2020 c’était 33% des associations qui perdaient la moitié de leurs bénévoles. Pourtant les personnes qui bénéficient de ces soutiens ont toujours besoin d’aide. La crise a même accentué la précarité des plus fragiles.

D’où le CALL UP…  !

C’est pour ça qu’on a besoin de vous, en tant que bénévoles, à Charleroi  ! C’est un manque qu’il faut absolument pallier pour continuer à aider les plus vulnérables.

Mais qu’est-ce que ça peut m’apporter  ?

 

Retrouver du sens dans cette crise.

La situation sanitaire actuelle peut parfois fermer quelques portes  : difficultés de trouver un job, report de voyages, arrêt des activités de loisirs et de sports et parfois même des formations annulées… Cela peut être très néfaste pour le moral. En effet, l’inaction est le terrain idéal pour cogiter, déprimer et entrainer l’apathie. Le bénévolat peut enrayer cette tendance, car tu choisis d’être actif et de participer à un projet solidaire qui a du sens pour toi.

Le bien-être physique et mental.

D’après une étude récente réalisée par l’université de Louvain en sciences psychologiques, le bénévolat serait bon pour la santé  !
Il est ressorti que pour la catégorie des personnes qui sont impliquées dans le bénévolat actif, la perception de la santé est bien meilleure, les visites chez le médecin sont en dessous de la moyenne et il y a peu de prises de médicaments principalement psychoactifs tels que les anxiolytiques ou les antidépresseurs.

Conclusion

Voici donc une preuve s’il en fallait une que le bénévolat est bon pour le bien-être physique et moral. Si en plus, tu peux collaborer à une société plus seine également c’est du win-win  !

L’expérience aussi.

Le bénéfice du bénévolat est multiple. Il te permet de développer des compétences personnelles, professionnelles et citoyennes que tu n’as pas nécessairement l’occasion d’expérimenter au quotidien.

Le leadership, l’empathie, la capacité d’organisation, de communication et le travail d’équipe, tout ça sera un plus à mettre dans ton CV. Ça pourrait même faire la différence avec un autre candidat pour ton futur job.

C’est également l’occasion de te faire un réseau. Le bénévolat est composé de personnes de tout horizon. À toi de bien mettre en valeur tes qualités dans le travail et de communiquer sur tes ambitions.

Attention à bien différencier volontariat et bénévolat

Le bénévolat est un engagement libre et non rémunéré. Le volontariat est appliqué sous contrat et en exclusivité avec une ASBL. Il vous faut pour cela avoir minimum 16 ans pour faire du bénévolat dans votre pays d’origine ou 18 ans dans un pays étranger. Le volontariat peut parfois être rémunéré.

Outils de recherche pour le bénévolat fait pour toi
https://www.giveaday.be/fr-be

Quelques associations qui font appel à des bénévoles dans l’arrondissement de Charleroi

Charleroi solidaire  : https://www.impactdays.co/fr/charleroisolidaire/
ASBL Comme Chez Nous  : https://asblcommecheznous.com/
Banque alimentaire de Charleroi  : https://www.foodbank-charleroi.be/
Restos du cœur  : https://www.restosducoeur.be/fr/nos-services/l-aide-alimentaire

Pour faire un service citoyen, contrat de volontariat à long terme

Service-Citoyen  : projet citoyen de 6 mois.
https://www.service-citoyen.be/service.html
Solidarcité  : Projet citoyen d’une année.
https://www.solidarcite.be/je-veux-mimpliquer/devenir-volontaire/
Pour du bénévolat à l’étranger
Javva  : https://javva.org/

 

Qui es-tu  ?
Je m’appelle Tracy, j’ai 18 ans je suis en 5e «  animation  » ici à l’école à Charleroi et je suis bénévole depuis déjà 1 an.

Pourquoi as-tu décidé de faire du bénévolat  ?
C’était ici, pendant le premier confinement, je ne voulais pas rester à ne rien faire à la maison, je voulais vraiment faire quelque chose. Sur internet j’avais recherché des bénévoles et j’ai vu qu’il y avait des bénévoles ici alors j’ai envoyé un message et dans les 2 heures on m’a contacté. Deux jours après j’ai fait mon premier jour et depuis je ne quitte plus.

Quel est ton rôle en tant que bénévole  ?
Quand je suis là, je fais le café, je parle avec eux, aussi les douches, mais ce que je préfère faire, c’est donner le café. Là, à ce moment-là, il y a une certaine relation qui s’installe et puis par la suite, on va discuter aux tables et ça, vraiment, c’est le lien social que je préfère  !

Qu’est-ce que cela t’apporte  ?
Ça va m’apporter une autre vision des choses parce que quelques fois quand on parle de personnes en précarité, on a vraiment une image fixe, mais on ne se rend pas compte de ce qu’il y a vraiment derrière. Ça change la vision de beaucoup de choses.

Quelles étaient tes appréhensions  ?
Au début j’étais un peu en appréhension parce que je ne connaissais pas grand monde, je ne connaissais pas le milieu, je venais d’arriver, j’avais que 17 ans. Alors j’avais un peu peur, mais après, franchement ça s’est super bien passé. Le feeling, que ce soit avec les gars ou avec les collègues ça a été super, je ne partirais pour rien au monde, je pense.

(Muriel) Qui es-tu  ?
Bonjour je suis Muriel, ça fait 20 ans que je travaille à l’ASBL Comme Chez Nous. Je suis en gestion du personnel externe. Donc je m’occupe de tout ce qui est bénévoles, stagiaires et agents «  article 60  ». Dans le cadre du bénévolat, les jeunes prennent contact avec moi pour venir travailler à l’ASBL «  Comme Chez Nous  » et plus particulièrement au «  Rebond  » qui est le centre d’accueil de jour des sans-abris.

Et c’est ainsi que j’ai rencontré Tracy lors de la première vague. Alors, on a un groupe Facebook, un groupe privé où je communique aussi avec nos volontaires par ce biais-là.

Est-ce qu’il y a beaucoup de jeunes bénévoles à l’ASBL Comme Chez Nous  ?
Oui malgré tout et les jeunes sont plus disponibles les weekends donc ils viennent moins en semaine, mais on a au moins quatre jeunes actifs pour le moment à l’ASBL et quand je dis jeunes, ça va de 18 ans à 25 ans. Après nous avons près de 20 bénévoles actifs à «  Comme Chez Nous  ».

Qu’est-ce que ça peut apporter aux jeunes  ?
Alors qu’est-ce que ça peut leur apporter… Comme disait Tracy tout à l’heure, de l’expérience avant tout, des perspectives d’avenir, voire, par exemple, s’ils souhaitent prendre des études d’éducateurs, de psy ou d’assistants sociaux, en tout cas, tout ce qui est psychoéducation, ça leur permet aussi d’ouvrir des portes. Si on prend l’exemple de Tracy, si elle décide d’entreprendre ce genre d’études, bien sûr qu’elle sera prioritaire au niveau des demandes de stages, car nous croulons sous les demandes de stage. C’est vraiment un secteur qui intéresse les jeunes.